dialogue et rencontre
Publié le - 1526 aff. -

Les qualités pour devenir une bonne dominatrice

Connaissez-vous les qualités qui font d’une femme une vraie dominatrice ? Les informations que vous aller trouver sur différents les réseaux sociaux, les médias et sur Internet, à l’exemple de maitresse dominatrice, démontrent parfois le fait que les femmes dominantes peuvent s’garer à un moment donné.

L’origine d’une bonne dominatrice

Selon le caractère et les racines d’une personne, une domination peut aboutir ou être vouée à l’échec. C’est pourquoi, il est essentiel de connaître vos qualités et attributs de pouvoir féminin. Sachez qu’il ne suffit pas d’enfiler une tenue et de tenir des menottes ou encore une collection de sextoys pour être une dominatrice. Bien que vous ayez travaillé votre pouvoir et votre grâce dans cette pratique, ou encore vos compétences ; le fait de connaitre pleins de techniques ne fera pas de vous une bonne dominatrice. Il y a une grande différence entre le fait d’être une bonne dominante et une dominatrice. En effet, il vous est possible d’être habillée dans votre tenue de tous les jours, sans utiliser d’accessoires ni de techniques très particulière et tout de même faire preuve d’une grande force de domination…

Connaitre les domaines de votre influence pour devenir une bonne dominatrice

Une bonne dominatrice sait invoquer un comportement dominant approprié. Elle sait à quel moment elle doit passer en mode dominatrice et à quel moment elle doit s’arrêter. Elle sait également qu’elle ne peut pas se situer dans une relation dominant/soumis avec tout le monde, et que le ton et l’attitude de la domination portée sur des partenaires non appropriés lui amèneront le non-respect et lui colleront une étiquette de salope. Une fois que la scène très chaude se termine, elle ne laisse pas l’énergie de sa domination émerger dans une relation égalitaire. Elle sait pertinemment que ce qu’elle fait dans la chambre ou dans un donjon avec plusieurs soumis ne sera pas la même chose que ce dont elle devra faire sur le lieu de travail de son soumis. De ce fait, la racine du pouvoir d’une dominatrice réside dans le noyau de sa personne et son savoir-être dominant…